L’histoire du porte-jarretelle

LE PORTE-JARRETELLE : LA SEDUCTION A TRAVERS LES SIECLES

Redaction : Pauline le Toullec

Incarnation de la pièce de lingerie sensuelle par excellence, le porte-jarretelle est aujourd’hui travaillé et présenté par de nombreuses marques de lingerie dans les collections et les défilés. Pourtant, le porte-jarretelle n’a pas toujours eu cette connotation.
Contrairement à la légende, le porte-jarretelle n’est pas une invention de Gustave Eiffel mais d’un corsetier du XIXe siècle nommé Féréol Dedieu. Etonnement, le porte-jarretelle n’est pas imaginé en 1876 pour son côté séducteur mais pour des raisons médicales. A l’époque, les femmes possédaient uniquement des bas qui retombaient souvent au niveau du jarret, partie de la cuisse située derrière le genou. Afin de les maintenir en place, les femmes utilisaient alors des jarretières mais les élastiques provoquaient des problèmes de circulation sanguine lorsqu’ils compressaient les cuisses. 

Féréol Dedieu proposa alors un système d’attache avec une sorte de ceinture au niveau de la taille.

Aussi bien porté par les hommes que par les femmes, l’accessoire fut cependant très peu utilisé à cause de son manque d’esthétisme. Ce seront les Anglaises qui l’adopteront à la fin du XIXe siècle et le mettront à la mode.

Le porte-jarretelle sera de nouveau très apprécié dans les années 1930 grâce au couturier Paul Poiret qui en fait une pièce élégante. Le porte-jarretelle est aussi à l’affiche du film allemand l’Ange Bleu. On y voit l’actrice et chanteuse Marlene Dietrich arborer cet accessoire de manière provocante et sensuelle : de quoi donner envie aux autres femmes de posséder un porte-jarretelle à leur tour. 

Si son développement et son utilisation sont mis à terme pendant la Seconde Guerre Mondiale, il sera très prisé à la fin de la guerre. C’est l’arrivée du collant - plus pratique, plus agréable et rapidement à la mode - qui rend l’utilisation quotidienne du porte-jarretelle obsolète. Il sera porté surtout par les prostitués comme un signe de reconnaissance et sera donc la victime d’une vulgarisation dans l’esprit de la société.


Ligne LUNA de MILLESIA Disponible en ligne

C’est à la fin des années 1970 et dans les années 2000, grâce à des couturiers et couturières françaises comme Jean-Paul Gaultier que l’image du porte-jarretelle est redorée. Symbole d’érotisme, de raffinement, ces dessous deviennent un atout pour la séduction et un objet de fantasme. Elégant, féminin, le porte-jarretelle s’inscrit aujourd’hui dans les pièces maitresses de la lingerie, qu’elle soit élégante, sexy ou coquine.

Retrouvez de nombreuses parures, guêpières et porte-jarretelles sur le site www.millesia.com


Ligne Sensuelle de   MILLESIA - A venir AH2018

Catégories